• Archipop
  • Contact
  • Espace déposants
  • Adhérer et soutenir
  • Participez !
  • Votre espace
    Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Newsletter
  • Déposer vos films

Les films

© Archipop. Toute reproduction ou modification est interdite.
En savoir plus

Animation peintures I - La Joconde, Les oiseaux du parc ornithologique

Charles Debray, enseignant à l’École des Beaux-Arts de l’Abbevillois, anime un atelier d’arts plastiques au sein duquel les élèves réalisent des films d’animation et de fiction. La caméra appartient à Jean Caron, cinéaste amateur abbevillois, dont le fils, Benoît, est membre de l’atelier.

Ce film restitue les expérimentations et créations des élèves.
Il mêle animations et fictions et se décline en plusieurs parties :

1. Succession de peintures et de dessins colorés, s'animant soit par stop-motion soit par l'utilisation d'outils cinétiques. Intégration d'image de synthèse, d'effets de lumières et de reflets.

2. Animation en stop-motion avec des cubes et des feuilles de papier (à 4'06).

3. En ville, à Abbeville (à 4'46).
Un garçon avance comme un robot dans le parc d'Emonville.

4. Succession d'images animées , dessin de synthèse, paillettes... (à 5'33)

5. La Joconde (à 6'17)
Animations en stop-motion autour du tableau de La Joconde.

6. Fiction
En ville, dans une pièce d'un immeuble.
Un homme lit le "Quotidien de la Baie de Somme" dont le titre en première page annonce "Qui a mutilé les oiseaux du parc ornithologique ?"
Ce jeune homme s'avère être le coupable, les oiseaux viennent se venger.
Des visions cauchemardesques traduisent l'état psychique du jeune homme.
Autres résultats
Ma recherche multi-critères : Sauvegarder ma recherche