• Archipop
  • Contact
  • Espace déposants
  • Adhérer et soutenir
  • Participez !
  • Votre espace
    Votre courriel
    Votre mot de passe
  • Newsletter
  • Déposer vos films

Les films

© Archipop. Toute reproduction ou modification est interdite.
En savoir plus

Chasse à courre

Ce film présente un ensemble de séquences sur la chasse à courre en forêt de Retz (Villers-Cotterêt). Les scènes datées des années 1933-1936 représentent l’équipage Menier. Gaston Menier était maître d'équipage en forêt de Villers-Cotterêt pour la chasse au cerf. Le dernier équipage Menier date de 1936.
Les scènes datées des années 1950 représentent le Rallye Forêt de Retz avec Maurice Loubet en maître d’équipage. Ce dernier a reconstitué l'équipage de Villers-Cotterêt après la Seconde Guerre mondiale.

La chasse à courre se déroule en plusieurs étapes au cours d’une journée :
Faire du bois (faire la quête à l'animal).
Le rendez-vous.
Le rapport.
L'attaque.
Le déroulé de la chasse.
Retraite prise.
La curée.
Retraite de grâce.
Retour au chenil.

Descriptif du film détaillé avec la contribution d’Alain-Pierre Baudesson, membre de l’association Club du Moulin Michel Des Lions pour la conservation de la mémoire historique de la vénerie en forêt de Retz.

0'08 : Familial.

0'29 : Villers-Cotterêt avant 1939.
Fête de famille avec Maurice Loubet, maître d'équipage en cravate, dans la cour de la vénerie. En présence de Maurice Angot, négociant à Villers-Cotterêt.
1'14 : le personnel de la vénerie.

2’03 : Mariage.
2'41 : Yvette Volker, fille de Maurice Loubet.

2'48 : Vers 1955-1960, Concours hippique au stade de foot de Villers-Cotterêt.
Maurice Loubet est le Président de la Société hippique rurale (SHR).
Ce concours a lieu tous les ans.
Présentation de la meute par le maître d'équipage, Maurice Loubet.
Défilé des cavaliers : Présentation de l'équipage.
Parmi les cavaliers, on distingue Jacques De Faÿ, agriculteur à Pont-Saint-Mard.
Meute de chiens de chasse.
Sauts d'obstacles (cavaliers et chiens).
Les enfants montent à cheval.

5'45 : Familial, à la plage.
Un moniteur avec un groupe d'enfant (exercices, gym, étirements).

6'14 : Messe de la Saint-Hubert.
En présence des sonneurs du Débuché de Paris, les chasseurs fêtent la Saint-Hubert à Villers-Cotterêt.

6'16 : Départ de chasse en début de saison.
Une meute de chiens traverse un champs.

6'39 : Battue de louveterie.
"Louvetier" : charge honorifique attribuée par le préfet pour entretenir une meute de 6 chiens courants (dresser pour courir le sanglier ou le renard). Le louvetier entraine les chiens en dehors des dates de chasse.
Une battue de louveterie est une chasse pour réguler les nuisibles (sangliers et renards).
Les hommes et les femmes sont ici réunis devant une cabane de chasseur.
En présence de Maurice Angot, négociant à Villers-Cotterêt.
Les hommes portent leur fusil sur le dos.

8'11 : Chasse de début de saison.
Chasse au cerf, Chasse en petite tenue : chasse en tenue d'équipage après la Saint-Hubert, début novembre. Officiellement c'est le 3 novembre.
Années 1930. Equipage Menier.
Le dernier cavalier porte une pibole, c'est à dire une trompe de chasse. "On sonne de la trompe".

8'39 : vers 1950-195, chasse à courre avec l'équipage Rallye Forêt de Retz et Maurice Loubet en maître d'équipage.
On distingue une "locomobile" : une machine à vapeur faisant tourner les scieries volante en forêt.
Chasse en petite tenue, chasse d'entrainement.
9'19 : La curée.
Une fois que le cerf est mort, on fait une curée chaude (en forêt).
On assiste ici au balancé de la tête du cerf. La tête du cerf mort est tenue par les bois et montrée à l'équipage (on la tourne de droite à gauche face au public).
Lors de la curée, on raconte la chasse de la journée (on théâtralise).
Les chiens sont tenus en meute sous le fouet.
Le L de Loubet est reconnaissable sur les chiens.
9'53 : On sonne la curée, ça se termine.

10’00 : C'est un rdv avec un rapport.
Le piqueux a un galon sur sa toque, c'est lui qui dirige les chiens.

10'14 : Entrainement hippique à Villers Cotterêt, face à la vénerie. C'est la Société hippique rurale, des chevaux de chasse s'entrainent.

10'49 : Chasse à courre avec l’équipage Menier en présence de Gaston Menier (homme à barbe blanche), avant novembre 1934. Gaston Menier décèdera en novembre 1934.
Maurice Loubet est piqueux.
C’est un premier rendez-vous.
11'23 : on sonne la curée.

11'49 : Bat-l’eau à l’étang de la Ramée de Villers-Cotterêt.
Un cerf nage dans l'eau de l'étang, il est poursuivit par les chiens de chasse.
Scènes de chasse en forêt.
12'41 : la queue coupée du cheval est un détail permettant de reconnaitre l'équipage Menier. De plus, dans l'équipage Menier, les piqueux ont un cheval blanc.

13’03 : C'est l'hallali sur pieds.
En forêt, le cerf est encerclé par les chiens, ils l'ont capturé.
On sert le cerf au pistolet.
L'hallali est le dernier temps de la chasse à courre, celui où la bête pourchassée est mise à mort.

13'34 : Cour de la vénerie à Villers-Cotterêt.
On voit le personnel en tenue de travail pour s'occuper des chevaux aux écuries.

13'48 : Départ de la chasse.

13'56 : Dans la cour de la vénerie à Villers-Cotterêt.

14'24 : Un bat-l'eau, avant 1936.
Moment de la chasse à courre, où l’animal traqué se jette à l’eau.
C'est une chasse au cerf : le cerf traverse l'étang à la nage, poursuivit par les chiens.
En forêt, équipage Menier (chevaux à la queue coupée).

15'24 : Bat-l'eau dans l'Ourcq, rivière passant au sud de Villers Cotterêt.
Vers fin 1934 – début 1935.
Des hommes portent un brassard noir sur leur tunique. Ce qui pourrait signifier que Gaston Menier vient de décéder. Les hommes ont porté ce brassard noir une seule fois et c'était à la mort de Gaston Menier. Ils ont porté le deuil durant toute la saison.
En Forêt domaniale de Retz, les chiens sortent de l'eau, deux chasseurs tirent le cerf hors de l'eau. Le cerf est mort et a été servit.
16’07 : un chasseur tire le cerf avec un cable, un "crapin".

16'19 : Chasse à courre en forêt de Retz, équipage Menier, décembre 1934 ou début 1935. Rassemblement près de la maison forestière de la Croix de Dampleux.
Le maître d'équipage après la mort de Gaston Menier est son fils Jacques Menier. Il sera le dernier maître d'équipage de cet équipage (jusqu'en 1936).
Le piqueur est Maurice Loubet.
Il deviendra maître d'équipage après la guerre jusqu'au milieu des années 1960.
Il est reconnaissable sur le film par un bandeau qui semble blanc autour de sa bombe.

17'29 : Action de chasse.
Équipage Menier en deuil, en forêt.
17'59 : le cerf est par terre, entouré des chasseurs.
18'05 : Elevage des chiots au chenil de Villers-Cotterêt.

18'31 : Départ pour la chasse depuis la vénerie de Villers-Cotterêt.
Sortie de la vénerie pour aller au rendez-vous.

19'16 + 19'29 : employés de la vénerie, vers 1934-1935.
Ils sont responsables du chenil, ils nettoient la cour après le départ des chiens.
Nous sommes dans la cour intérieure de la vènerie.
A l'étage se trouve le logement du piqueux.

19'32 : le rdv des chasseurs, équipage Gaston Menier.
On y voit Maurice Loubet en piqueux. Il porte une toque avec un liseret doré. Il y a un M sur les chiens.
Sont présents : Alfred et Maurice Loubet, Louis de Cornois (devenu maître d’équipage en 1936 en nommant l'équipage "Rallye de la forêt de Retz »).
Lucien Rosselet, Bouton Menier.

20’07 : Une curée, avec l’équipage Menier (M sur les chiens).

20'38 : Cour de la vénerie.
Entrée de la cour d'ébat (là où on laisse les chiens s'ébattre, grande pâture).
C'est près du chenil.

20'48 : En famille, avec Maurice Loubet et Maurice Angot.

21'21 : Un rendez-vous avec l’équipage Menier, en 1935-1936.
Maurice Loubet en piqueux.
L'homme à la barbe est Lucien Rosselet.
21'35 : départ pour la brisée.
On va mettre les chiens aux branches.
Le limier fait le tour.
Dès que le chien évente, il voit s'il y a des traces, des fumées (crottes), il brise à l'endroit une branche qu'il casse dans la direction ou pas de l'animal.
21'41 : Maison forestière des Têtes de Chavigny, route de Chavigny (à Montgobert).
21'54 : un débuché. Les animaux (gibiers) sortent de la forêt et traversent la plaine.
On sonne le débuché, s’il y a des cavaliers.
Les animaux sont hardés (ils sont plusieurs).
22'12 : dans la forêt décimée, le cerf est très visible.
22'25 : "la vue".
Le cerf est visible et passe devant nous en courant.
22'29 : "le cerf est aboyé à la lieue".
La lieue (carrefour de Villers-Cotterêt).
22'32 : l'hallali sur pied, le long de la maison forestière.
On va le servir au pistolet.

23'42 : moutons à la vénerie.

24'10 : Vers 1935, Menier est décédé, l’équipage Menier est en en deuil (brassard noir).
Un débuché.
24'13 : Une curée.
On sonne de la trompe de chasse.
24'30 : On sonne la curée.
22'42 : les chiens font curée.
24'52 : le maitre d’équipage faite les honneurs.
Puis c'est la fin de la curée.

Autres résultats
Ma recherche multi-critères : Sauvegarder ma recherche